L'office cantonal de l'agriculture et de la nature (OCAN) a effectué quelques adaptations à la directive citée en titre et rappele que

" les propriétaires, locataires ou exploitants sont tenus de procéder à l'enlèvement ou à la destruction des nids de chenilles processionnaires dès leur apparition ou de mettre en place des mesures visant à éviter leur propagation lorsque ces dernières se trouvent dans un périmètre à risque autour de lieux destinés à l'accueil du public tels que les crèches, les écoles, les places et les parcs publics, les places de jeux et les piscines".

Agenda

Actualités